Vendredi

Y a le vent du nord, qui neige ses p’tits trésors,

Y a le vent de l’est, les manteaux qu’on déleste.

Y a le vent de l’ouest, la nature à son best,

Y a le vent du sud, enfin on se dénude

 

Oui mais le vent que l’on préfère, c’est le vendredi soir.

On fait c’qu’on veut pour rire de nos histoires. Une paye en poche, la vie du bon côté
Sors donc la bière, moi j’file pour un party.

 

Le lundi, on dit bonjour au stress… Le mardi, on s’lance des s.o.s.!
Le mercredi, on tire comme des bœufs, pis le jeudi, on s’dit qu’ça va’aller mieux

 

Car demain ce sera le vent, oui le vendredi soir.

On se retrouve avec ceux-celles que l’on veut voir.

Une paye en poche, la vie du bon côté
La bouffe qu’on veut, c’est bon la liberté!

 

Le vendredi, c’est ma dernière journée, c’t’encore le rush, pis ch’tellement fatigué
Chu pas tout seul à m’t’nir à mon café, Pour m’réveiller, pis finir en beauté

 

Oh oui le vent que l’on préfère, c’est le vendredi soir.

On s’conte des jokes, pis on s’fait un fun noir.

Une paye en poche, la vie du bon côté.

Paie donc la bière, ça r’vient meilleur marché…

 

Quand j’ai fini, j’aime aller prendre un verre, au bar du coin, où tout le monde devient rond.
Je découvre des drinks, j’prends des bonnes bouffées d’air.

Je me sens bien, bien loin de mon patron

 

Oh oui le vent que l’on préfère, c’est le vendredi soir.

On fait c’qu’on peut pour séduire nos espoirs.

Une paye en poche, la vie du bon côté.

Regarde les étoiles, c’est le temps de s’rapprocher (bis)

 

Robert Gariépy – tous droits réservés